• Du 17 février 2017 au 30 septembre 2017

Une étude sociologique réalisée par Philippe Alonzo (enseignant chercheur) et des étudiants de deuxième et troisième année de sociologie de l’Université de Nantes dans le cadre de leur formation.

Cette étude est strictement anonyme et respecte les directives de la CNIL quant aux informations fournies.



L'étude part du constat que la pratique de se faire encrer la peau se développe dans notre société (14% des individus vivant en France selon la dernière étude de l'IFOP de novembre 2016 contre 10% en 2010).


Il s'agit donc d'aller y voir d'un peu plus près et de comprendre cet engouement pour cette pratique.


Il n'existe pas, à l'heure actuelle en France, d'étude sociologique sur un grand échantillon de tatoué-e-s. C'est la raison d'être de cette étude qui ne s'intéresse qu'aux personnes portant un-des tatouage-s.


Le questionnaire est structuré en 6 grandes parties.


Nous essayons de balayer des thèmes divers qui vont du motif que les personnes se font tatouer, aux sens que les personnes confèrent à cette pratique, en passant par les projets de tatouages à venir ou bien encore les coûts, pas uniquement financiers, que les tatoué-e-s ont du débourser ou endurer pour arborer leur-s motif-s préféré-s.

Le temps moyen pour répondre à ce questionnaire est inférieur à 30 minutes.
Date limite de réponse : septembre 2017


enquetesurlestatoues.wordpress.com